Saison 2 – Episode 38


Titre : /
Date de sortie (japonaise) : 9 octobre 2009
Date de sortie (française) : ??
Personnages : Japon, Allemagne, Italie, France, Angleterre, Sealand, Amérique, Russie, Canada, Finlande

Visionner l’épisode : Viewster


Détail de l’épisode :

L’épisode s’ouvre sur la séquence ayant terminé le précédent : Japon confie à Allemagne la lettre d’Italie qu’il a trouvé en faisant le ménage.

Allemagne en profite pour dire à Japon qu’il n’est pas obligé de faire le ménage à sa place, lui-même tient sa maison propre. Mais Japon considère que c’est son devoir en tant qu’invité. Mais il abrège et insiste pour qu’Allemagne jette un œil à la lettre. Il la lit (la lettre, dans l’épisode 37) et est assez surpris de découvrir qu’Italie s’inquiète d’une chose aussi triviale. Japon, qui trouvait que la lettre était cryptée, n’en revient pas qu’Allemagne arrive à comprendre. On retrouve par la suite Allemagne dans la cuisine où Japon lui demande ce qu’il prépare : juste quelques saucisses.

Allemagne vient parler à Italie qui est assis sur un rocher dans un pré, aux abords d’un village. A l’appel de son nom, celui-ci se retourne comme un robot et répète en boucle les premiers mots de sa lettre. Allemagne ne fait pas attention et explique à Italie peu importe son amitié pour Russie, il ne l’oubliera pas. Italie est surpris car croit qu’Allemagne a carrément lu dans son esprit. Il s’exclame d’ailleurs aussitôt qu’il serait bien gentils de ne pas lire les pensées qui viennent de surgir dans sa tête. Allemagne s’emporte un peu et lui demande plutôt de lui présenter son petit doigt afin de se faire une promesse comme Japon le lui a conseillé (Note : yubikiri, une promesse par entrelacement des petits doigts).

Ceci fait, Allemagne déclare gravement que désormais leurs missions seront plus dangereuses que jamais et lui proposer un arrangement : il viendra toujours à la rescousse d’Italie et vice-versa. Puis, il lui offre des saucisses qu’Italie goûte : elles ont bon goût par beau temps. On nous explique que c’est ainsi que le 22 mai 1939, le pacte d’Acier (Note : pacte d’Acier) est signé entre Italie et Allemagne.

Nous nous retrouvons dans la salle de réunion du G8 que Japon préside à nouveau. Mais pour parer au bazar de la semaine précédente (épisode 35), Angleterre de s’assurer de la présence de tout le monde. Russie continue de croire que c’est Chine qui manque mais Angleterre lui réplique sèchement que ça, c’est tout ce qu’il souhaite, lui. Amérique vient lui demander d’arrêter de tirer la sonnette d’alarme pour rien, déclarant que c’est exactement la raison pour laquelle Angleterre doit augmenter le prix des chemins de fer nationaux. Canada vient s’ajouter à la moquerie. Mais Angleterre découvre le pot-au-rose : Sealand ! Il s’énerve contre lui, lui demandant de rentrer chez lui regarder des animes. Puis, il s’excuse auprès des autres : il doit encore inculquer toute une éducation à cet avorton. C’est alors que Japon pose LA question : mais alors… où est le vrai Canada ? Russie se pose la même question et on découvre qu’il est assis sur les genoux de Canada, quasi-transparent, qui étouffe.

Après le générique, nous découvrons Finlande en larme en bord de rivière, demande l’écoute de France et Angleterre. Visiblement, l’action se déroule bien loin dans le passé.

<< Episode précédent (2.37) — Episode suivant (2.39) >>