Saison 2 – Episode 34


Titre : /
Date de sortie (japonaise) : 11 septembre 2009
Date de sortie (française) : ??
Personnages : Italie, Japon, Allemagne, Romano, Angleterre, Amérique, Chine, France, Russie, Canada, Grèce

Visionner l’épisode : Viewster


Détail de l’épisode :

Italie est en pleine lecture des souvenirs de sa carrière militaire et les montre à Japon qui vient d’arriver. Il s’agit d’un ensemble de photos d’Italie en compagnie de belles femmes. Désespéré, Japon referme l’album sur la tête d’Italie .

On nous annonce qu’Allemagne est venu faire du tourisme chez Italie, il se demande s’il fait toujours aussi beau, avec des villes aussi vivantes, parfois des voix qui chantent… Allemagne comprend pourquoi Goethe a écrit beaucoup de poèmes sur ce pays, il se dit qu’il aimerait bien pouvoir passer sa vie ici, tranquillement. Il a dans l’idée d’agir comme un Italien puisqu’il est là pour quelque temps. Il s’arrête devant un étal de fruits et légumes tenu par Romano, Allemagne tente de s’exprimer en italien, il salue le marchand et lui demande le prix. Mais à cause de son fort accent le commerçant prend peur et dit qu’il peut tout avoir gratuitement. Allemagne n’en revient pas : qu’est-ce que les Italiens débordent de gentillesse ! D’après lui c’est le paradis sur Terre. Romano, lui, est encore tout tremblant.

Japon présente à ses amis de l’Axe les bentô que le fils d’un marchand, M. Yoshida, a fait pour eux. Les paniers-repas ont été réalisés en fonction de la culture alimentaire de chacun. Celui de Japon est composé d’une portion de riz agrémenté d’un prune mariné, ce qui lui donne l’apparence du drapeau japonais. Italie est curieux de découvrir le sien : des pâtes, du poulet, des tomates et comme dessert, du zuccotto (Note : zuccotto). Allemagne demande alors le sien et Japon déclare que bien entendu il est un membre important de l’équipe : il a droit à une saucisse sur un petit pic. Allemagne est quelque peu perplexe…

Le boss de Japon débarque dans la cuisine et demande ce qu’il y a pour dîner, Japon lui récite le menu mais son patron préférerait goûter de nouveau à ce plat délicieux qu’ils avaient mangé chez Angleterre. Japon panique ; mais son boss ne veut rien entendre. Japon se met alors au travail du mieux qu’il peut : même s’il ne sait pas comment faire, en tant que Japonais il trouvera le moyen de le faire. Ne se souvenant pas de tous les ingrédients, il ajoute les siens. Une fois le plat prêt, il le présente à son boss, le nikujaga était né. Pour Japon et son patron, c’est délicieux mais Angleterre trouve cela infâme.

Amérique arrive le premier à la réunion, ce dont il est fier. Il s’imagine déjà en train de reprocher aux autres leur retard de façon cool. Néanmoins, il surprend Angleterre dans la salle en train de dessiner au tableau noir. Amérique est choqué : c’est donc lui qui dessine à chaque fois ?

Les Alliés sont tous réunis pour leur réunion et découvrent avec stupéfaction des dessins médiocres au tableau. France déplore le peu de beauté qui s’en dégage et aimerait connaître l’identité du coupable. Aux grands maux, les grands remèdes, armé d’une pioche, Russie propose de faire un gros trou dans le tableau ; Amérique joue les innocents mais s’empêtre dans des explications, relevant un côté pop-art développé à New-York, etc. Angleterre en conclut que c’était donc lui…

Bien ! Dans ce cas, Chine va s’occuper de redessiner leur portraits, les autres l’observent faire, un peu interdits. L’Asiatique achève son dessin qui ressemble à un pur chef d’œuvre. Les Alliés en sont estomaqués.

Après le générique, Canada est toujours dans la salle, tentant de faire valoir sa présence. Grèce passe nonchalamment derrière, un chat agrippé à lui.

~ Rédaction : Oya’
~ Check
: Florae

<< Episode précédent (2.33) — Episode suivant (2.35) >>