Saison 2 – Episode 41


Titre : /
Date de sortie (japonaise) : 30 octobre 2009
Date de sortie (française) : ??
Personnages : Italie, Amérique, Japon, Russie, France, Angleterre, Allemagne, Amérique

Visionner l’épisode : Viewster


Détail de l’épisode :

Grande surprise ! Italie ouvre les yeux !

S’affiche une citation d’Italie : « J’ai essayé d’ouvrir les yeux pour changer… »

« Je vais essayer d’abattre la volonté de Japon !! » : le boss d’Amérique lui demande ce qui pourrait faire flancher sa volonté de sa battre. Amérique répond la Statue de la Liberté qui deviendrait un truc moche. Son boss est ravi : voilà la solution, s’en prendre à leur symbole. Il propose de peindre le Mont Fuji en rouge. Amérique trouve l’idée géniale. Une fois devant le vrai Mont Fuji, le boss d’Amérique est un peu pris de court : la montagne est bien plus imposante qu’il ne l’imaginait ! Amérique ne se démonte pas et a déjà enfilé son tablier. Mais Japon intervient car il est facile de se perdre dans la forêt en contrebas. La narratrice nous apprend ainsi la légende américaine du Fuji rouge.

« Je vais essayer d’abattre la volonté de Russie !! » : son boss demande à Amérique de commander à Russie une multitude de préservatifs de 25cm. Amérique s’exécute aussitôt et appelle Russie. Ce dernier est pris de court car il n’en a jamais fait de cette taille. Cependant, il accepte sous la pression mais demande à Amérique de ne pas s’attendre à des miracles. Quelques jours plus tard, le paquet est arrivé. Amérique en sort un paquet rose qu’il présente à son boss, lui demandant s’il avait commandé quelque chose de vraiment petit ? Sur la boîte est marqué « taille XS » et une note de la part de Russie y est accrochée : « en faire de cette taille, n’a pas été une partie de plaisir. »

On retrouve France en smoking et lunettes noires : il s’ennuie et a donc décidé d’aller répandre des rumeurs à propos d’Allemagne. Angleterre, qui se trouve avec lui, lui réplique qu’il ne devrait pas passer son temps libre à manipuler l’opinion publique. Titre : « Manipuler l’opinion publique avec Grand frère France. » On voit France glisser à l’oreille de quelqu’un une rumeur comme quoi, quand personne ne le regarde, Allemagne fait des trucs sans qu’on sache de quoi il en retourne. Cependant, le passant est complètement retourné. Angleterre a son tour glisse quelques mots à l’oreille de quelqu’un. Les rumeurs commencent à se répandre. Angleterre et France observent le résultat depuis une ruelle sombre. France remarque que les terribles rumeurs à propos d’Allemagne se répandent comme le sida. Angleterre propose donc de poursuivre avec les Italiens mais France appose son véto : Italie est en effet un idiot faiblard mais ce n’est pas un mauvais bougre ! France est dans tous ses états sous le regard consterné d’Angleterre.

Angleterre se récapitule la situation dans sa tête : France insulte autant qu’il le peut Allemagne mais dès qu’il s’agit d’Italie, il se moque seulement gentiment.  Angleterre décide donc d’aller seul répandre une rumeur : il va dire à Italie qu’Allemagne le déteste. Face aux récriminations, Italie court, paniqué, demander des explications à Allemagne, qui ne comprend évidemment rien à ce qui se passe. Allemagne prend le temps de réfléchir mais non, il ne déteste pas Italie. Angleterre observa la scène de loin, déconfit.

On retrouve France et Angleterre en train de boire un verre au bar. Angleterre déclare être vraiment emmerder. France lui demande si ça a un rapport avec la relation si proche qu’Allemagne et Italie entretiennent.

Amérique vient voir Italie car quelqu’un lui a dit d’apprendre à lire l’atmosphère. Il se demande où il peut trouver le livre en question. Italie répond qu’on lui a dit la même chose. Il lui propose de le chercher ensemble. (En japonais, « lire l’atmosphère » est une expression courante pour désigner quelqu’un capable de comprendre l’ambiance du moment. En gros, Italie et Amérique seraient incapable de percevoir s’il y a de l’orage dans l’air par exemple…)

<< Episode précédent (2.40) — Episode suivant (2.42) >>