C’est moi, Sealand !


Sealand existe depuis les années 60 et le fort depuis les années 40, ça tombe un peu en ruine du coup.
Par ici pour la vente des titres de noblesse.

Au passage, le prince de Sealand est fascinant : lors d’un coup d’Etat, le prince a mis en déroute les assaillants de quelques coups de feu.

■Je me présente■

■Je fais de la persuasion■

La fleur nationale finlandaise : le muguet.

 ■L’attaque qui n’en paraissait pas une chez Lettonie■

En Lettonie, le Prince Charles a été attaqué à coup de fleurs.
Une Lettone a frappé le prince avec des fleurs, et a été arrêtée pour « attaque à l’encontre d’une personnalité étrangère importante »
(Après quoi, le prince a décrété qu’il ne s’agissait que d’une fleur et qu’il fallait se montrer clément.)
Au passage, la Lettone a rédigé une lettre d’excuses au prince.

■Le grand frère de Sealand■

■Angleterre ordonne de rentrer■

■Anecdotes sur Sealand■

 A Sealand, composé de 4 habitants, il y a une équipe officielle de football.
Une équipe danoise ayant soi-disant « officiellement approuvée par Sealand » a en effet été reconnue comme telle apparemment.

■L’esprit sealandais■

Un mois après, Sealand avait retrouvé la grande forme !
C’est-à-dire qu’en l’espace d’un mois, il a été restauré.

D’ailleurs, Angleterre et Sealand se disputent toujours pour savoir si c’est un pays ou pas. En attendant, les troupes venues au secours de Sealand pour l’aider, c’était celle d’Angleterre.

■L’armée sealandaise■

La famille royale de Sealand ne réside pas sur place,
il n’y a qu’un soldat sealandais qui patrouille armé d’un unique fusil.

L’hymne sealandais s’appelle « E mare libertas »,
c’est sa chanson, au soldat.

En temps normal, il est seul, mais en cas de force majeure,
le Prince rassemblerait ses troupes venues du monde entier.

■Cet imbécile d’Angleterre■

Ça ferait un bon cadeau de Noël ?

■Sealand est vraiment mis aux enchères■

Sealand a vraiment été mis en vente par le prince lui-même.
La somme aurait atteint des milliards mais en vérité, peut-on vendre un pays…

■Offre acceptée■

Dès qu’il a vu l’annonce, il a fait une offre.

Apparemment, une société pirate suédoise se fait son propre nom afin d’acheter Sealand en vente aux enchères.   

■L’émissaire des pays baltes■

 

Original (publié le 02/12/2007): Kitayume 1, 2

Traduction : Oyanachi
Check : Oyanachi
Edition : Shugo Sherry